L’Histoire du four solaire

Saviez-vous que le four solaire est une invention française ? Que le premier four solaire au monde fut construit dans le Languedoc-Roussillon, et que celui-ci est toujours en activité ? Nous vous emmenons à travers l’Histoire du four solaire, de sa création en 1946 jusqu’à nos jours. Nous vous proposons également d’explorer le futur de cette invention révolutionnaire, qui pourrait changer à jamais notre façon de cuire des aliments, et bien plus encore !

1949
Année de construction
3000

Heures de soleil par an

66210

Mont – Louis

54

Mètres de haut

Invention du four solaire

Le four solaire : une invention issue du génie français

Le four solaire est issu du génie et de l’ingénierie de chercheurs français ! Si cette technologie révolutionnaire s’est depuis exportée, notre territoire reste un acteur majeur dans la recherche et l’amélioration de ces techniques. De l’après-guerre jusqu’à nos jours, le four ou cuiseur solaire continue de faire briller l’excellence française au niveau international. 

Félix Trombe : le génie derrière le four solaire

Félix Trombe (1906-1985) était un chimiste, spéléologue et physicien français. Il fut directeur de recherche au laboratoire Georges-Urbain du CNRS pendant 24 ans, dans le domaine de l’étude des métaux de la famille des lanthanides. Cette passion le poussa à chercher des méthodes de création de températures extrêmes de la façon la plus pure et économique possible. Nous sommes alors en 1946, et la France se remet à peine de la Seconde Guerre mondiale. L’énergie nucléaire n’en est qu’à ses balbutiements, et le réseau électrique n’est encore que peu développé. 

Félix Trombe

Félix Trombe a alors une idée de génie : concentrer les rayons du soleil pour en accumuler la puissance sur un point précis. Cette technique est déjà connue pour allumer du feu à l’aide d’une loupe par exemple, mais n’a encore jamais été réalisée à grande échelle.

Trombe et son équipe expérimentent l’idée de four solaire avec des miroirs de DCA, vestiges de la guerre, à l’observatoire de Meudon ( Ile-de-France). Les résultats s’avèrent très prometteurs, un chantier de grande envergure est mis en place : le four solaire de Mont-Louis.

Four solaire de Mont-Louis :
Un précurseur de l’énergie solaire

Le four solaire de Mont-Louis est le premier au monde. Il est situé dans les Pyrénées-Orientales, dans cette commune réputée pour ses fortifications Vauban. La commune de Mont-Louis a été choisie grâce à son emplacement bénéficiant de plus de 3000 heures de soleil par an. Ce four solaire est capable de produire 50 kW, ce qui est d’autant plus impressionnant pour l’époque de sa conception !

Le four solaire de Mont-Louis est toujours utilisé de nos jours, même s’il a connu une période d’inactivité de 7 ans. Le CNRS y effectue des expériences scientifiques, profitant de sa haute source de chaleur très pure chimiquement. Il est également possible de visiter l’installation, et d’en apprendre plus sur son utilité scientifique. Des ateliers de découverte de la cuisson solaire sont aussi proposés au public.

Four solaire d’Odeillo : la référence mondiale du four solaire

Le four solaire d’Odeillo a donné lieu à une deuxième installation, plus grande et plus puissante. Il s’agit du four solaire d’Odeillo, situé à une quinzaine de kilomètres de Mont Louis. Celui-ci mesure 54 mètres de haut pour 48 mètres de large, et comporte 63 héliostats. Il développe une puissance maximale impressionnante d’un mégawatt, soit deux cents fois plus que son prédécesseur ! 

Le four solaire d’Odeillo est toujours l’un des deux plus grands appareils du monde, avec celui de Parkent en Ouzbékistan. Le CNRS l’utilise activement pour l’étude de comportement des matériaux soumis à des conditions extrêmes. Ces nombreux héliostats peuvent être dirigés afin de faire varier la chaleur produite par le four solaire. Le gigantesque four est visitable par le grand public, qui pourra en apprendre plus sur son fonctionnement. 

Félix Trombe four solaire de Mont Louis

Quel futur pour le four solaire ?

Le four solaire a un beau futur devant lui. Face aux enjeux écologiques majeurs que nous connaissons, l’énergie propre est au centre de tous les débats. Les fours solaires sont une des clés vers un monde plus éco-responsable. Entre les pays en développement et les pays développés qui commencent également à les développer, les fours solaires sont en train de devenir des accessoires indispensables

Réflecteur four solaire

Une invention qui s’exporte

Le four solaire est une invention française qui s’exporte bien. Comme dit précédemment, l’installation en Ouzbékistan, qui rivalise avec celle d’Odeillo, en est un bel exemple. Cependant, c’est sous sa forme “portable” que le four solaire s’exporte le mieux. Dans les pays en développement, le four solaire sert d’appareil de cuisson et de stérilisation. Ne nécessitant aucune source d’alimentation, il permet de faire disposer les populations locales d’énergie gratuite et illimitée. Les randonneurs du monde entier commencent à les emporter partout avec eux pour les mêmes raisons. Les plus petits modèles peuvent être facilement transportés dans un sac, et peuvent s’avérer être un outil exceptionnellement utile dans des conditions extrêmes. 

Menu